Les mustélidés sont des prédateurs, de taille variée (de 20 cm à 1 m), avec un corps allongé et des pattes courtes. Ils possèdent des glandes sécrétrices développées qui peuvent dégager une odeur musquée en cas d'attaque. Divisée en plusieurs sous-familles, la famille des mustélidés comprend 55 espèces en 24 genres.

     - Sous-famille Lutrinae : les loutres

     - Sous-famille Melinae : les blaireaux

     - Sous-famille Mephitinae : les mouffettes

     - Sous-famille Mustelinae

           - genre Martes : les Martres, fouines

           -genre Mustela Linnaeus : les belettes, putois, hermines, furets, visons

.

.

.

.

I LA LOUTRE

loutre

  • Description :

          Taille : entre 1,1 et 1,3m pour le mâle ; entre 1m et 1,1m pour la femelle.

          Poids : entre 8 et 13kg pour le mâle. Entre 5 et 10kg pour la femelle

          Signes distinctifs : Tête aplatie, nez proéminent, longues vibrisses, pattes courtes aux doigts palmés, longue queue, pélage dense de couleur marron foncé ou brun, poils plus clairs dans la zone du ventre et de la gorge.

loutre1

  • Habitat

La loutre vit près de l'eau, car elle se nourrit principalement de poisson et d'autres animaux aquatiques. Les zones côtières, ou marécageuses, les rives des fleuves et des lacs sont les lieux préférés des loutres.

  • Comportement :

Ce mustélidé affectionne les jeux aquatiques. Les loutres peuvent passer des heures à jouer, à se poursuivre sous l'eau ou à se nettoyer mutuellement leur fourrure. En dehors des périodes de reproduction ou d'élevage des loutrons, le comportement social des loutres est assez individualiste, chacune possède son propre territoire.

.

.

.

.

II LE BLAIREAU

blaireauP

  • Description :

Le blaireau est la plus grosse espèce de mustélidé d'Europe.

Le blaireau est court sur pattes.

Il est trapu et peut atteindre 70 cm de long (90 cm avec la queue) pour une vingtaine de kilogrammes. La femelle est généralement de même taille que le mâle.

Il est reconnaissable aux bandes longitudinales noires qu'il porte sur le museau.

Il a une très mauvaise vue ce qui peut l'amener à cohabiter avec les lapins de garenne ou un renard.

blaireau_07

  • Alimentation :

Omnivore (insectes, rongeurs, tubercules, champignons, très rarement œufs et jeunes lapins). Les végétaux constituent une part bien plus importante de son alimentation que chez les autres mustélidés.

  • Habitat :

C'est un animal fouisseur, capable de construire de vastes galeries familiales dans les sols les plus durs

Le blaireau d'Eurasie se trouve dans presque toute l'Europe au sud du cercle polaire.

.

.

.

.

III LA MOUFETTE

Les mouffettes constituent les méphitidés, une famille d'animaux proches des mustélidés. Cette famille était précédemment considérée comme une sous-famille (Mephitinae) classée parmi les mustélidés. Mais l'étude génétique a amené à une reclassification.

La mouffette est très souvent confondue avec le putois dans les bandes dessinées et les dessins animés (comme Fleur dans Bambi, Pépé le putois, Stella dans Nos voisins, les hommes de, ou Fifi dans Les Tiny Toons), mais ces deux espèces sont membres de familles différentes : la mouffette (autrefois mustélidé, sous-famille des méphitinés) est rayée de noir et de blanc alors que le putois (sous-famille mustélinés) est brun.

.

  • Description :

De taille moyenne, noirs et blancs, appartenant à l'ordre des omnivores, on les trouve en Europe, particulièrement en Suisse, en Scandinavie et en Russie ainsi que sur tout le continent américain, à l'exception du nord canadien.

Ses glandes anales sécrétant un liquide fortement nauséabond, la mouffette ne manquera pas d'asperger l'imprudent(e) qui s'approche un peu trop près d'elle. La mouffette n'étant pas un animal agressif de nature,

Cette famille se compose de quatre genres de mouffettes :

  • genre Conepatus , qui comprend cinq espèces.

  • genre Mephitis , comprenant deux espèces (moufette rayée et moufette à capuchon)

moufettefhte

  • genre Spilogale

250px_Spilogale_gracilisMMMM

  • genre Mydaus , composé de deux espèces

La plupart des personnes connaissent les moufettes noires et blanches, mais il existe une grande variété de couleurs et de modèles.
De l'acajou au chocolat, de l'abricot au blond, du modèle classique avec ses larges raies blanches qui la caractérise, aux taches morcelées telles des étoiles filantes ou encore l'albinos, il y en a pour tous les goûts !

  • Les couleurs


    Black/Noir
    C'est la couleur la plus classique et la plus connu chez les moufettes. Il est très rare de rencontrer des Blacks "purs", généralement la robe contient toujours du blanc et fonction du marquage.

    1

  • Brown/Chocolat
    Cette catégorie est assez répandu, on peut trouver des individus très clairs comme très foncés voir presque noir. (de light brown à dark brown.)Certains, avec de grandes quantités de rouge dans leur coloration, sont appelés 'acajou.

    2

  • Cream/Blond
    Cette couleur oscille entre le crème et le beige. Cette robe est également appelé abricot, beige, champagne ou blond, elle est très appréciée.Ces moufettes ont généralement les yeux bourbognes, et les noirs sont très recherchés!

    3

  • Gray/Smoke
    Cette couleur est assez rare, appelé aussi cendrée, elle peut aller du très clair (presque blanc) au très foncé, (light smoke à dark smoke)mais pas assez sombre pour être classer dans le brun ou noir. Certaines nuances sont appelées Lavender ou argent.

    4

  • Blanc/Albinos/Dew
    L'albinos est une robe rare caractérisée par l'absence de pigmentation et ses yeux rouges. Peu parfois trouvé être à l'état sauvage, habituellement très sensible à la lumière. Les moufettes blanches aux yeux noires sont appelée Dew (Dark Eyes white). Fréquemment confondu avec un albinos à première vue, sensibilité normale à la lumière.

    5_6

mouof

  • Les marquages


    Marquage Classique/Stripe:

    Présence d'une double raie blanche qui se prolonge jusqu'au bas du dos. Elles se rejoignent habituellement ensemble au niveau de la tête et/ou de la queue. Absence complète de marquage blanc sur les pattes...

    7

  • Marquage "SILVER BACK" (traduction textuelle : Dos argent)

    Présence d'une large raie blanche qui est située sur le dessus du dos.
    Des taches blanches peuvent être contasté ailleurs (sur les pattes...)

    8

  • Marquage "Star" (étoile)

    Absence complète de raie sur le dos. Présence d'une grosse "pièce" de blanc sur le dessus de la tête parfois accompagnée d'une flamme blanche sur l'avant du visage.
    Ce marquage est très rare. Il est souvent rencontré sur des moufettes noires et blanches

    9

  • Marquage "CHIP"

    Même marquages que le classique mais présence de tâches blanches sur une ou plusieurs pattes.

.

.

  • Alimentation :

Omnivore, elle se nourrit d’insectes, de petits mammifères, d’oiseaux, d’oeufs, de poisson, de mollusques, de graines et de fruits. La moufette a une très mauvaise vue et se sert donc de son odorat et de son ouïe pour trouver ses proies.

.

.

  • Habitat :

On la retrouve partout aux États-Unis et au Canada sauf à l'extrême Nord.

.

.

.

. 

IV LA MARTE

Martes_martes_crop

  • Description :

La martre (Martes martes), également appelée marte ou martre des pins, est un petit mammifère carnivore de la famille des mustélidés.

Pelage brun, avec les pattes et la queue plus foncés, la tête plus claire. La bavette ( à hauteur de la gorge et du haut de la poitrine) est jaune orangé et presque toujours d'un seul tenant. Ce trait distingue en général la martre de la fouine (bavette blanche et bilobée chez cette dernière). De près, d'autres critères la différencie de la fouine: truffe brun - noir, oreilles plus saillantes et bordées de jaune, plante des pieds très poilue. Le meilleure critère reste l'observation de la dernière molaire supérieure qui n'a pas d'encoche du côté externe.

Longueur du corps : 15 cm - longueur avec queue 80 cm

Poids adulte : De 1,3kg à 2,2 kg

.

.

  • Alimentation :

Son régime alimentaire est carnivore, insectivore et frugivore.

.

.

  • Habitat :

Forêts de feuillus, de conifères et forêts mixtes.

.

.

  • Comportement :

La martre est une grimpeuse d'une surprenante agilité ; elle mène une vie "aérienne".

La Martre est surtout crépusculaire et nocturne mais en été, active aussi le jour

.

.

V LA FOUINE

fouine_20ph1

.

.

  • Description :

Sa longueur va de 40 à 54 centimètres et son poids se situe entre 1,1 et 2,3 kilogrammes.

La fouine (Martes foina) est très proche de la martre commune (Martes martes), à tel point que lors d'une observation la confusion est possible même si elles ne sont pas interfécondes. Le critère le plus direct pour déterminer l'animal observé consiste à observer la couleur du pelage située sous la gorge, sur le poitrail et le haut des pattes. Chez la martre une tache claire de couleur jaunâtre est observable sur le poitrail, alors que chez la fouine cette tache est franchement blanche, couvrant la gorge, le haut des pattes antérieures et le poitrail

fouine1m

.

.

  • Alimentation

Régime carné en hiver et omnivore à dominante frugivore en été et en automne.

Le régime alimentaire de fouine est extrêment varié, quasi omnivore. La fouine cosomme des petits mammifères, des oiseaux, des oeufs, des fruits, des baies, des insectes, des vers de terre ...

.

.

  • Habitat

La fouine a su s'adapter à de nombreux environnements. Selon les régions, elle occupe des habitats très différents. Elle fréquente les espaces découverts, les prairies à proximité d'eau, les coteaux rocailleux, les bois de feuillus et leurs lisières, mais aussi les forêts de montagne.

La fouine s'abrite dans un arbre creux, un tas de pierres, une carrière, un grenier, une grange, une ruine, un garage. Elle se creuse parfois un terrier.

.

.

http://www.vison.fr/2007/10/17/68-ma-voisine-la-fouine-sur-france-5-le-15-octobre-2007

.

.

VI LA BELETTE

belettemkl

.

.

  • Description

La belette (Mustela nivalis) est le plus petit mammifère de la famille des mustélidés et constitue également le plus petit mammifère carnassier d'Europe avec une taille d'environ 20 cm pour une centaine de grammes seulement. La belette peut facilement être confondu avec une hermine qui est cependant un peu plus grosse et la limite des couleurs sur les flancs est moins nette et plus irrégulière chez la belette que chez l’hermine. De plus l'hermine a le bout de la queue noir, ce qui n'est pas le cas de la belette.

Taille : La belette mesure de 17 à 27 cm (le mâle étant plus grand que la femelle). la femelle pèse environ 65 grammes, contre 125 grammes en moyenne pour le mâle.

Caractéristiques : la belette a un long corps fin, qui lui permet de se faufiler dans un trou pas plus gros qu'une pièce de 2€. Son pelage est brun sur le dos et blanc sur les parties inférieures. A l'inverse de l'hermine, sa queue est courte, ne comporte pas d'extrémité noire, et la belette ne devient pas blanche en hiver.

.

beletteh

.

.

  • Habitat

La belette affectionne les prairies, les terres arables et les régions boisées.

La plupart du temps, elle vit dans zones cultivées et en périphérie des localités, partout où il y a des proies et des abris.

Son gîte est situé sous un tas de pierres, dans un trou de mur, un creux entre les racines d'un arbre, ou une meule de foin. Il est garni par les poils et les plumes de ses proies.

.

.

  • Alimentation

La belette a une préférence pour les petits rongeurs qui représentent de 56 à 99 % de son menu, les oiseaux 0 à 19 %, éventuellement les taupes, les lapereaux et les musaraignes, les oeufs aussi, s'ils ne sont pas trop gros pour être entamés.

.

.

  • Comportement

La belette est un animal solitaire, qui ne tisse aucun lien entre adultes.

La belette a une activité est quasiment autant diurne que nocturne ; quelques heures d'activité sont suivies de plusieurs heures de repos. Elle passe cependant beaucoup de temps à la recherche de nourriture, de jour comme de nuit et en toute saison.

.

.

VII L'HERMINE

Hermine_RF

.

  • Description :

Son pelage est, en été, brun foncé dessus et blanchâtre dessous. En hiver, l'animal adopte une livrée entièrement blanche à l'exception de l'extrémité de sa queue qui reste noire. Vers la mi-mars l'hermine commence sa mue pour retrouver sa couleur d'été juste avant la saison des amours.

L'hermine adulte mesure de 22 à 32 cm de long plus sa queue de 8 à 12 cm, pour un poids variant de 125 à 440 grammes ; la femelle est en général plus petite et plus légère que le mâle.

.

ermine

.

.

  • Habitat

L’hermine habite une bonne partie de l’Europe, n’évitant que les parties plus méditerranéennes, donc les plus chaudes. Inversement, elle est tout à fait à son aise dans les régions froides et les montagnes.Elle se rencontre essentiellement en zone de montagne au dessus de 1 000 mètres en altitude

L'hermine est cependant attirée par les refuges, les chalets d'alpage et de façon générale tous les endroits fréquentées par les hommes car elle sait qu'elle pourra, avec un peu de chance, y trouver quelque nourriture.

.

.

  • Alimentation

L'hermine se nourrit essentiellement de petits rongeurs, plus rarement d'oiseaux, de grenouilles, ou d'insectes, mais elle ne dédaigne pas si l'occasion s'en présente d'inscrire à son menu un lapin.

.

.

  • Comportement

L'hermine est un animal solitaire sauf pendant la période de reproduction.

Ce petit carnivore très actif est pratiquement en permanence à la recherche de proies, de jour comme de nuit. Elle alterne donc des périodes d'activité et de repos tout au long de la journée et de la nuit.

.

.

.

.

VIII LE PUTOIS

.

  • LE PUTOIS D'EUROPE

putois

.

.

  • Description :

Il existe plusieurs espèces de putois. L'espèce la plus répandue est le putois d'Europe.

Le putois d'Europe (Mustela putorius) a une couleur proche du brun foncé avec une tête plus claire. Le pelage est beige ou jaunâtre sur le dos, noirâtre sous le ventre. La tête présente un masque blanc et noir, caractéristique.

Il est sensiblement plus grand que la belette et l'hermine, mesure 50 cm de long et pèse entre 0,7 kg pour les femelles et 1,7 kg pour les mâles.

Il possède une vue assez médiocre mais un excellent odorat.

Les amalgames faits notamment dans les bandes dessinées et les dessins animés (comme Belle Fleur dans Bambi, Pépé le putois, ou Stella dans Nos voisins les hommes) ont amené une confusion dans l'esprit de nombreuses personnes : l'animal noir et blanc à queue panachée émettant un parfum nauséabond qui peuple l'imaginaire collectif est en réalité la mouffette, espèce d'une famille différente des putois.

.

.

  • Habitat

Il se rencontre en forêt mais surtout dans les lieux humides: bordure d’étangs et marais. Il creuse souvent son terrier sous les racines des arbres.

On les trouve dans les semi-déserts russes jusqu'à la Sibérie orientale (Putois de Sibérie. Mustela sibirica) , en Europe (excepté en Grande-Bretagne, où ils sont rarissimes), en Afrique du Nord et dans le sud-est asiatique.

.

putois_02

.

.

  • Alimentation

Sa nourriture est principalement constituée de grenouilles et de campagnols, mais aussi parfois de rats ou d'autres petites proies.

On considère souvent que l'une de ses proies favorites est le lapin de garenne qu'il surprend dans son terrier, mais il n'incorpore le lapin que dans son régime d'été. Plus rarement, il peut s'en prendre au jeune lièvre dont il remonte la trace.

Il est connu également comme prédateur des cailles et perdrix surprises au sol, de nuit, durant leur sommeil.

.

2putois

.

  • Comportement.

C'est un animal essentiellement nocturne, silencieux, furtif, et assez discret.

Les putois sont essentiellement des chasseurs solitaires, passant beaucoup de temps à suivre leur proie avant de l'attaquer. Ils chassent rarement en équipe et même lorsque plusieurs jeunes d'une même portée partent se ravitailler ensemble, ils n'emploient pas les stratégies de groupe propres aux chasseurs en meute comme les loups ou les lions. Les gros gibiers tel le lapin sont donc entrepris «en solo» et au prix d'un grand risque.

.

.

.

  • LE PUTOIS D'AMERIQUE (Mustela nigripes)

putoisam_rik

Le putois d’Amérique est de couleur chamois, parfaitement identifiable parce que ses extrémités sont noires (les pattes, le bout de la queue et la bande foncée de son visage qui forme un masque distinctif).

Le putois d’Amérique (ou putois à pieds noirs) est parmi les mammifères les plus en péril en Amérique du Nord. Depuis les années 1900, sa survie a été menacée par plusieurs facteurs, dont la forte diminution des populations de chiens de prairie, sa principale source de nourriture.

.

.

.

  • PUTOIS MARBRE (Vormela peregusna)

    Marbled_polecatrgeqrg

Le putois marbré est un petit mustélidé au comportement discret mais dont les couleurs sont très voyantes. Sa tête est orné de bandes circulaires noires et blanches et son corps est bariolé de jaune, beige, blanc et noir. Il est beaucoup plus court sur pattes et possède une queue plus touffue que les autres mustélidés. On le rencontre dans l'est de l'Europe ainsi qu'en Asie jusqu'en Chine.

.

.

.

. 

IX LE FURET

furetmm

  • DESCRIPTION GENERALE

  • Histoire de sa domestication :

Décrit au IVe siècle avant Jésus-Christ par le Grec Aristote, le furet est une sous-espèce de putois dont les talents de chasseur semblent avoir été utilisés par l'homme depuis au moins 2000 ans.

En Europe, la domestication du furet précède celle du chat de plus de 500 ans, l'utilisation par l'homme du furet pour la chasse aux rongeurs et aux lapins, peut être retrouvée dès le IVe siècle av. J.-C.

Il a joué, en conjonction avec l'hermine, le rôle d'animal de compagnie dans la Grèce antique, avant que ceux-ci ne découvrent le chat en Égypte. Malgré l'introduction de ce dernier en Europe par les Romains, le furet est resté un animal de compagnie durant tout le Moyen Âge.

Le furet est plus gros que la belette mais plus petit que la fouine ou la martre. Traditionnellement utilisé pour la chasse au lapin dans les terriers, il est de nos jours apprécié aussi comme animal de compagnie.

En effet, le furet est maintenant considéré comme un NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). C’est un animal joueur et peu agressif. Très curieux, c’est un véritable animal de compagnie. Cependant, avant d’envisager l’acquisition d’un furet, il est obligatoire de se renseigner auprès des professionnels.

  • Taille et Poids :Le mâle mesure entre 40 cm et 60 cm et pèse généralement entre 900g et 2kg au printemps. La femelle est plus petite et plus fine, elle mesure entre 30 cm et 50 cm pour un poids de 400g à 1kg . En automne le poids du furet peut augmenter jusqu'à 40 % (réserves de graisses pour l'hiver).

  • Longévité : La durée de vie est très variable et dépend tant du mode de vie (alimentation, rut, luminosité) que de leur provenance. Un furet peut vivre jusqu’à 14 ans, en moyenne 6 à 8 ans.

.

  • .Différenciation Putois-Furet

  • L'aspect du furet diffère légèrement du putois, dont la couleur est très foncée, la tête plus large, la mâchoire plus forte et les yeux rapprochés. Les éleveurs de furets se sont surtout attachés à obtenir de nombreuses variétés de coloris et de motifs au niveau de la fourrure. Entre autres les variétés albinos, putoisé qui regroupent : siamois, champagne, silver, silvermitt, blackself, american panda, badger,noir, zibeline, zibeline noire, chocolat, cannelle,dew ( blanc aux yeux noirs) . De nos jours il existe même des furets angoras.

8943ostz

  • Putois et furets peuvent être différenciés par une étude du crâne. Celui des furets présente un resserrement crânien juste derrière les yeux :

putois_furet

                                                Putois                                      Furet

.

.

  • Comportement

Le furet est un compagnon à l’humour bien développé. Il adore s’amuser ! Très propre, il fait ses besoins toujours au même endroit. Il aime fouiner partout où il peut aller et aime bien jouer à cache-cache ! Le furet peut aussi bien vivre à l’extérieur qu’à l’intérieur.

Très joueur, il n'est pas plus agressif qu'un chien ou un chat et se socialise bien avec ces derniers. Vif, agile et doté d'une grande curiosité, il peut disparaître dans les endroits les plus invraisemblables et s'y assoupir un bon moment (il dort de dix-huit heures par jour en moyenne)

.

.

  • Alimentation

Le furet est un carnivore strict.

Pour nourrir son animal le propriétaire d'un furet a le choix entre une alimentation carnée (proies, viandes et sous-produits animaux broyés) et une alimentation à base de croquettes d'excellente qualité à forte teneur en protéines animales (pour chatons ou pour furets), cette dernière est l'alimentation la plus courante.

La meilleure alimentation d'un furet sont des petites proies (cailles, poussins du jour) ou à défaut à base de viande crue. Il est possible de donner ces divers aliments en alternance ou de façon exclusive. L'alimentation du furet reste un sujet de débat entre les éleveurs .

Durant la guerre, les furets étaient nourris au pain-lait à défaut de viande. Cette alimentation n'est pourtant pas du tout adaptée, malgrès les croyances populaires.

.

.

  • Education

Le fureton découvre son environnement avec la gueule. Lorsqu'il grandit il faut lui apprendre à ne pas mordre à tout va, par exemple en rendant la morsure désagréable et en le prenant par la peau du cou à la manière d'une mère en affirmant un « Non ! » énergique. Une fois bien éduqué, un furet ne mord plus.

Le furet est un animal relativement propre qui fait ses besoins dans les coins (de pièce, de cage, de litière). Il est possible de l'habituer à faire ses besoins dans une litière qui lui est destinée, en l'y mettant dès son réveil.

.

.

POILS, COULEURS et MARQUAGES

1- LES COULEURS

.

  • BLACK (OU TRUE BLACK)

1

POIL DE GARDE : Noir

SOUS-POIL : blanc ou argenté

YEUX : noirs ou très foncés

NEZ : Noir ou tacheté de noir

.

.

  • BLACKSELF

2

POIL DE GARDE : Marron très foncé

SOUS-POIL : blanc voire crème

YEUX : noirs ou très foncés

NEZ : Noir ou marron noir

.

  • SABLE

3

POIL DE GARDE : Marron

SOUS-POIL : blanc voir crème

YEUX : noirs ou très foncés

NEZ : Noir ou tacheté de noir

Le sable est la version plus claire du Blackself, c'est le "putoisé commun".

.

.

  • SILVER

4

POIL DE GARDE : gris plus ou moins foncé

SOUS-POIL : blanc voire crème

YEUX : noirs ou très foncés

NEZ : aucun particularité notée

.

  • CHOCOLAT

5

POIL DE GARDE : Marron

SOUS-POIL : Blanc

YEUX : Foncés

NEZ : rose ou légèrement beige avec faible marquage

.

.

  • CHAMPAGNE ou PASTEL

6

POIL DE GARDE : Roux plus ou moins clair

SOUS-POIL : blanc voire crème

YEUX : Bordeaux

NEZ : rose ou légèrement beige avec faible marquage

La catégorie des champagne comprend des individus plus ou moins clairs et foncés.

C'est ainsi qu'on parle de canelle pour un furet de couleur light pastel ou champagne clair, et qu'on parlera d'un furet dark pastel lorsque le furet est champagne foncé.

.

.

  • DEW (Dark Eyed White)

7

POIL DE GARDE : blanc

SOUS-POIL : blanc

YEUX : noirs ou très foncés

NEZ : rose

Le furet DEW peut être totalement blanc sans aucune marque, on dira qu'il est DEW.

Certains DEW peuvent avoir une raie noir sur le dos. Dans ce cas on dit qu'il est DEW Striped.

Il a parfois des petites tâches foncés sur le corps et/ou la tête, on dit alors que c'est un DEW Spotted.

S'il est tacheté ET rayé, on dit alors que c'est un DEW Striped and Spotted

.

.

  • ALBINOS

8

POIL DE GARDE : blanc

SOUS-POIL : blanc.

YEUX : rouges rubis

NEZ : rose

l’albinos se caractérise par une absence totale de pigmentation.

.

.

.

.2- LES MASQUES

EN "V"                               EN "T"

9

.

MASQUE PLEIN                   MASQUE ABSENT

10

 

3- LES MARQUAGES

  • MITTS

MASQUE : Pas de critère

PATTES: Blanches (les 4)

.

  • ARLEQUIN

11

MASQUE : très clair, voire inexistant

PATTES : MITTS

.

.

  • BADGER ou BLAZE

12

MASQUE : La tête du furet doit comporter une ligne continue blanche qui part du haut du crane pour venir se terminer entre les deux homoplates.

PATTES : MITTS

.

.

  • PANDA

13

MASQUE : Aucun, le furet doit avoir la tête totalement blanche.

PATTES : MITTS

.

.

  • AMERICAN PANDA

14

MASQUE : Le furet doit avoir des taches sur la tête et le cou sans que celles ci ne forment une ligne continue comme dans le cas du blaze.

PATTES : MITTS

COULEUR : 3 couleurs : marron, noir et blanc

.

.

.

.4- LE POIL

Le poil du furet peut être plus ou moins long.

Il peut être soit COURT, soit ANGORA.

La notion du semi-angora reste assez vague quant à elle.

Un furet angora :

15

.

.

  • POUR TERMINER : POURQUOI UN FURET ?

Le furet est un formidable compagnon :

  • Ses attitudes malicieuses, sa vivacité vous arracheront un sourire.

  • Son coté pataud, son insatiable envie de jouer vous voleront quelques rires.

  • Son départ vous remplira de sanglot.

Les sorties à l’extérieure ne sont pas indispensables, l’appartement lui suffit.

Il cohabite aisément avec les membres de la famille.

A SAVOIR

Le furet a une odeur corporelle assez forte.

Tous les lavages du monde et opérations ne feront que diminuer leur odeur naturelle au détriment de leur santé.

Les furettes qui ne reproduisent pas devront être stérilisées dés la croissance terminée ; sinon l’animal développera une hyperœstrogenie (aplasie médullaire). Cette maladie est mortelle.

Si vous n’êtes pas certain :

- De pouvoir lui consacrer plusieurs heures par jours.

- De supporter son odeur.

Tournez vous vers un autre animal de compagnie.

.

.

.

.

X LE VISON

Plusieurs espèces du genre Mustela  :

  • Mustela lutreola — vison d'Europe.

  • Mustela vison — vison d'Amérique.

Ce sont deux espèces distinctes, à capital génétique différent. Le vison d'Amérique est beaucoup plus gros (1,5 à 2 kg) que le vison d'Europe (0,8 à 1kg). La qualité exceptionnelle de leur fourrure ont fait du vison l'un des animaux les plus recherchés pour celle-ci.

.

.

  • LE VISON D'EUROPE

visoneurop

Le vison d'Europe (Mustela lutreola) est un mammifère carnivore, de la famille des mustélidés vivant en Europe. C'est une espèce menacée qui a déjà disparu d'une grande partie de son aire de répartition.

Le vison d'Europe est l'un des mammifères les plus en danger en Europe et à ce titre jouit aujourd'hui théoriquement d'un statut de protection totale.

.

  • Caractéristiques :

Sa morphologie est celle typique des mustélidés :

La tête, légèrement aplatie, se termine par un museau court et large.

Les yeux, nettement écartés, sont petits, un peu allongés.

Les oreilles rondes ne dépassent que faiblement la fourrure de la tête.

Le cou , assez fort, a un diamètre légèrement inférieur à celui du crâne.

Le corps est mince, s'épaississant au niveau de l'arrière train.

À l'exception d'une tache blanche sur le menton et la lèvre supérieure, le pelage est brun foncé uniforme sur l'ensemble du corps (avec les extrémités éventuellement plus sombres).
Le mâle adulte pèse 800 à 1000g et la femelle de 400 à 600 g.
Il est donc beaucoup plus petit que le vison d'Amérique qui n'a pas de tache blanche au museau.
Il est facilement confondu avec le putois sombre.

.

.

  • Alimentation :

Son régime alimentaire comprend principalement des grenouilles, puis des rongeurs et des oiseaux et oeufs.

.

.

.

  • .VISON D'AMERIQUE

Americanvison

  • Description :

Le vison d'Amérique (Neovison vison) est un animal de la famille des Mustelidae. Anciennement du genre Mustela, il est classé dans le genre Neovison depuis 2005

Cet animal à la riche fourrure brune a une longueur de 51 à 64 cm. Il possède la même allure générale que le vison d'Europe, mais il est toutefois plus gros (1,5 à 2 kg pour les mâles). Il se distingue principalement par l'absence de marque claire sur la lèvre supérieure

On le trouve à l'origine aux États-Unis et au Canada, mais il a été introduit en Europe et élevé pour sa fourrure.

mustela_vison

  • La domestication du vison américain

La domestication du vison américain n'est pas une phénomène exceptionnel. Le vison américain "produit" par les fermes d'élevage n'a plus rien à voir avec l'animal sauvage que l'on trouve dans la nature. La selection menée par l'homme depuis 80 ans a exercé une pression génétique et entraîné des modifications morphologiques mais aussi psychologiques.

vison

  • Alimentation :

L'alimentation du vison est faite de proies: rongeurs, poussins, cailles, oiseaux, poissons..

visonjj

.

.

.

.

.

.